Biographie

Radu Mihaileanu fuit la Roumanie en 1980 durant la dictature de Ceaușescu pour se réfugier en France, en passant par Israël. A Paris il étudie le cinéma à l’IDHEC, puis exerce le métier d’assistant réalisateur notamment auprès de Marco Ferreri avec qui il collabore ensuite à l’adaptation du Dialogue de Platon pour le téléfilm Le Banquet en 1989.

En 1993 sort Trahir, son premier long métrage en tant que réalisateur, dont il écrit aussi le scénario. Le film obtient plusieurs prix dans des festivals (Montréal, Istanbul…). Son deuxième long métrage, Train de vie  obtient un succès international, notamment grâce à deux prix gagnés durant le Festival de Venise en 1998 et au Prix du Public obtenu à Sundance, deux fois nominé aux César.

Après une rencontre avec des immigrés éthiopiens en Israël, il réalise, co-écrit et coproduit en 2005  Va, vis et deviens, consacré par le César du meilleur scénario original l’année suivante, après avoir glané plusieurs prix lors de la Berlinale 2005.

En 2009 sort Le Concert (qu’il réalise, co-écrit et coproduit), qui attirera près de 2 millions de spectateurs en France et qui sera un succès mondial culminant avec une nomination aux Golden Globes. En 2011, Radu Mihaileanu sort La Source des femmes (qu’il réalise, co-écrit et coproduit) dans lequel les femmes d’un village du Maghreb revendiquent l’égalité avec leurs maris à travers une grève du sexe et de l’amour. Le film est en sélection officielle au Festival de Cannes 2011. En 2013 il initie, coécrit et produit Caricaturistes – Fantassins de la Démocratie, documentaire pour le cinéma sur 12 caricaturistes du monde entier. Le film, qui défend la liberté d’expression, est en Sélection Officielle Hors Compétition à Cannes 2014, et nommé aux César 2015 en tant que Meilleur Film Documentaire. Il est diffusé par les télévisions du monde entier. En 2016 sort sur les écrans L’Histoire de l’Amour, qu’il réalise, coécrit et coproduit, adapté du roman de Nicole Kraus.

Il écrit deux livres : « Une vague en mal de mer » (poèmes), « Va, vis et deviens » (roman), et une pièce de théâtre : « Mensonges d’un bouffon ».

Radu Mihaileanu est fait chevalier puis officier dans l’ordre des Arts et des Lettres en 2007 et 2014, et chevalier de la Légion d’honneur le 14 juillet 2011. De 2009 à 2011, il est Président de L’ARP, et à nouveau réélu en 2017.