Le 12 mars 2020

Tonie Marshall était à la fois comédienne, scénariste, réalisatrice et productrice. Elle est à ce jour la seule cinéaste femme à avoir obtenu le César de la Meilleur Réalisation pour Vénus Beauté (Institut).

J’ai eu la chance de travailler avec elle comme actrice sur Hitler à Hollywood,  film dans lequel jouait aussi sa mère; Micheline Presle.
Tonie Marshall était à l’écran comme dans la vie pétillante, curieuse, intelligente. Ses films étaient souvent des comédies, mais ils apportaient au genre une dimension singulière. C’était des comédies d’auteur, qui n’étaient pas formatées et interrogeaient toujours leur époque.
Tonie  Marshall avait un regard souvent décalé, que l’on retrouve dès son premier long métrage, Pentimento, avec dans le rôle principal Antoine de Caunes.
Son amour pour les actrices et les acteurs est ce qui impulsait ses films. « Ses » acteurs et « ses » actrices  étaient à la fois naturels et sublimés.
Tonie Marshall se battait à la fois pour faire ses films et pour l’intérêt collectif. Elle était, comme sa mère Micheline Presle, curieuse et passionnée. Drôle, aussi.

En ce jour, je pense surtout à Micheline Presle, à sa famille, à toutes celles et tous ceux qui l’ont côtoyée et qui ont pu, comme moi, voir combien être avec elle nous grandissait.  

Frédéric Sojcher, Cinéaste de L’ARP

 

Voir aussi l’hommage des Cinéastes de L’ARP à Tonie Marshall

 

Photo : Tonie Marshall aux César en 2000, crédit Georges Biard