Image de l'article

Le 1er septembre 2020,

Les Cinéastes de L’ARP ont appris avec une profonde tristesse la disparition de Pascal Kané, membre de L’ARP depuis 2009, auteur notamment de Dora et la lanterne magique (1978) et Liberty Belle (1983). Les Cinéastes lui rendent hommage à travers les mots de ses amis et membres de L’ARP Evelyne Dress et Joël Farges.

Notre ami Pascal Kané s’est éteint ce matin. 

Nous sommes dévastés.

Pascal était un ami, fidèle et précieux. 

Un guerrier qui a mené son combat jusqu’au bout pour la vie.

Homme de conviction, homme de grande culture, il se faisait une haute idée du cinéma indépendant : « Le cinéma est comme la vie, il ne vaut que si l’on reste intègre, fidèle à ses idées et à ses principes. Un cinéma vivant doit se vivre sans contraintes, il est l’affaire des cinéastes. »

Ses films resteront d’émouvants témoignages de ce que furent ses origines familiales, juives polonaises, de ses engagements politiques et éditoriaux, notamment dans les cahiers du cinéma.

Le temps fera son affaire de son œuvre : Liberty Belle, L’Éducatrice, La fête des mères, la théorie du fantôme, ses entretiens avec Serge Daney…

D’ailleurs, sans rien savoir de sa fin tragique, la Cinémathèque Française avait programmé une soirée hommage, le 11 septembre à 19 h.

Cette soirée sera doublement porteuse de sens : son dernier scénario adapté de La Vierge enceinte de Piero della Francesca restera comme le témoignage de son désir intact de faire du cinéma, jusqu’à en mourir.

Au-revoir ami, tu nous manques déjà.

Nous adressons nos condoléances et celles des Cinéastes de L’ARP à son fils Roman et à ses proches.

Evelyne Dress

Joël Farges