Image de l'article

Le 26 mars 2019,

Les Cinéastes de L’ARP se réjouissent de l’adoption définitive de la Directive Droit d’Auteur par le Parlement Européen.

Avec cette nouvelle étape historique pour l’exception culturelle, l’Europe fixe un cadre moderne pour la création à l’ère numérique dans lequel créateurs et journalistes ont droit à une juste rémunération pour leur travail, réaffirme sa souveraineté culturelle et politique face à la domination des géants d’Internet, et se donne ainsi les moyens d’affirmer  pleinement sa singularité et sa vitalité à l’échelle mondiale.

Les Cinéastes de L’ARP tiennent à remercier vivement toutes les forces qui se sont mobilisées collectivement : le Président de la République Emmanuel Macron, ses ministres de la Culture successifs Françoise Nyssen et Franck Riester, la Commissaire européenne Mariya Gabriel, notre représentation permanente à Bruxelles et, dans toute l’Europe, les parlementaires européens qui ont soutenu ce texte essentiel, en particulier Virginie Rozière, Jean-Marie Cavada, Pervenche Berès, Marc Joulaud, Sylvie Guillaume et Helga Trüpel.

Pour que cette victoire reste réelle, il nous faut maintenant ne pas transiger sur le respect total et par tous, opérateurs français et étrangers, du Droit d’auteur et de l’ensemble de ses principes fondamentaux, dont le droit moral.

Les Cinéastes de L’ARP rappellent ainsi l’absolue nécessité d’accompagner les auteurs pour qu’ils n’aient pas à abdiquer devant la pression qui pourrait être exercée sur eux. C’est, ici encore, un enjeu de souveraineté culturelle.